Ce soir, je donne ma langue aux chattes
Et ma plume aux femmes
Liberté, Egalité, Sororité

Ce soir, « MARS est aux femmes »*

8 mars, journée des droits de la femme
Je rectifie : journée des droits des femmes
Journée internationale des droits des femmes

Car il n’y a pas la femme comme entité unique
Il y a les femmes comme destin multiple
L’histoire des femmes s’écrit et se vit au pluriel

8 mars : date symbolique, lutte continuelle

Ce soir, les femmes viennent de MARS
Neptune, Saturne, Vénus ou Jupiter
Elles sont planétaires

Et sur la planète Terre, « on ne naît pas femme, on le devient »
On se forge entre construction sociale et aspiration spatiale

Féminin, masculin : nom commun, cause commune

Féminine, masculine
Si on y réfléchit
Toute femme ou personne qui se sent femme est par essence même féminine
Qu’importe ce qu’elle porte, ce qu’elle fait, l’air qu’elle respire
Au diable les attributs sexistes
Au bûcher les étroites pensées

Féminine
Fait mi ni n’est, fée mini ne fait
Que celle qui veut
Fait mine de rien, fait mine de tout

Féminine, Masculine
Masque une ligne, efface les courbes
Brouille les pistes

Garçon manqué
Fais mine de ne pas entendre,
Fais mine de ne pas comprendre

Fait minime… Effet ultime

Et sur cette planète Terre, on est fait de la même poussière, du même sang
Pourtant, nos futurs sont différents

Ce soir, « MARS est aux femmes »
Mais les Martiennes dont je parle ne sont pas forcément martiales
Non, elles ne sont pas férocement belliqueuses

Elles combattent pour leur droit et non contre celui des autres

Elles fredonnent à tue tête
Liberté, égalité, sororité… Respect

Les femmes sont les égales des hommes, nous dit-on
Oui mais

Pour la même même même job, elles gagnent moins
Les femmes plafonnent, elles se cognent contre des parois de verre
Ou bien collent au plancher d’une carrière figée

Les femmes sont les égales des hommes
Oui mais
Quand l’homme est autoritaire, la femme est colérique, despotique
Quand il est ambitieux, elle est cupide ou prétentieuse

Les femmes sont les égales des hommes
Oui mais
Les violences conjugales se conjuguent au présent de l’infini
Comme les viols ou le harcèlement impunis

Et notre corps encore ne nous appartient pas
Hyperséxualisation des femmes
Pourtant méconnaissance de notre sexualité

Ce soir, « MARS est aux femmes »
Billet spécial contre sexisme ordinaire…
Papier froissé contre violences étouffées

Et aucune rose n’effacera nos bleus
Aucune fleur ne maquillera nos pleurs

Ce soir, je plane pour une planète EgaliTerre,
Dérangée dans ses vieux repaires
Dégenrée dans ses normes arbitraires

Ce soir, sur la planète Terre, ne plus se taire.

De l’égalité à la réalité, juste une question de lettres (l’être),
Juste l’histoire de l’humanité.

Mars 2019

* Titre inspiré de programmation de La Station Yoga de 2018.